Retour à Documents autres gammes

Meccano « Kemex »

Après le royaume de l’électricité, explorons celui, encore plus mystérieux, de la chimie !

C’est ainsi que Meccano présente les boîtes Kemex en 1934.

Elles sont destinées aux expériences de chimie – ce que leur nom n’indique pas très clairement, à la différence d’Elektron qui est beaucoup plus évocateur.

Au début il existe 3 boîtes, numérotées 1,2 et 3, qui valent de 65 à 190 F (une boîte D de Meccano  « construction  » coûte 90 F). Il n’existe pas de boîtes complémentaires qui auraient permis de passer d’une boîte à l’autre.

La lettre B ou L ajoutée au n° de la boîte spécifie le mode de chauffage : bec Bunsen ou lampe à alcool.

En 1935 Meccano ajoute une boîte 0.

Chaque boîte contient du matériel : éprouvettes, tubes, chalumeau, lampe à alcool, etc. et des produits chimiques : alun, limaille, soufre, sels de sodium et de potassium (dont du chlorate..) etc.

Elles permettent de réaliser des expériences diverses, de fabriquer des cristaux, des encres, du savon, des teintures, de « préparer des gaz, d’analyser des aliments», et tout cela «sans danger» bien sûr.

Rapidement, toutes les «pièces détachées» sont disponibles, aussi bien le matériel que les produits.

Il ne semble pas qu’il y ait eu d’évolutions notables pendant toute l’existence du système (environ 8 ans).

Les boîtes Kemex sont toujours présentes dans le catalogue de 39-40 (daté d’août 1939), et dans le tarif de septembre 1940, mais elles disparaissent avec la guerre et ne seront pas produites après.

Les boîtes Kemex dans les catalogues généraux

Les différentes boîtes

Les manuels