Retour à Le CAM – Qui Sommes Nous ?

L’équipe animatrice du CAM

Le plus simple est que nous nous présentions, avec nos expériences du Meccano  …

Le Bureau :

Président : Bernard Guittard – CAM 1198   (41)

« Comme la plupart d’entre nous, je suis tombé dans le Meccano lorsque j’avais 9 ans et je me souviens très bien de la boite N° 3 que je reçu à Noël cette année là, le premier numéro d’une longue série assurée tous les ans par mon parrain, Et un peu plus tard, d’avoir cassé ma tirelire pour m’acheter mes deux premières cornières de 49 trous…
Après des décennies d’apnée Meccano pour raisons familiales et professionnelles, je m’y suis vraiment remis lors de mon départ en Chine où j’avais créé là-bas, durant 4 ans, un atelier Meccano pour les enfants des expatriés de la base vie avec du steel-Tech qui venait agrémenter mon matériel de base, car mon Meccano m’avait suivi jusqu’en Chine! Nous avions même eu les honneurs de la Presse locale, dont j’ai gardé précieusement l’article bien sûr en chinois dans le texte! A chacun de mes retours en France, je ne manquais pas de passer Chez Jean-Max pour « refaire le plein ». De retour en France, et m’approchant de ma retraite d’ingénieur de chez Citroën, je me suis lancé dans la construction de mes voitures préférées à l’échelle 1/4 dont tout le monde connaît la plus célèbre : la 2CV.
J’ai été élu président du Club en 2012 et j’ai pris l’animation de la région centre bien secondé par notre ami Jean-Claude Cholet pour notre participation aux diverses expositions locales dont vous pouvez retrouver les rétrospectives sur le site. En 2015, suite à la création des activités périscolaires, j’ai lancé à l’école, avec mon matériel personnel, une activité Meccano pour une dizaine d’enfants, avec l’aide d’encadrement d’un autre meccanoman, Jacques Vautrin récemment décédé, et d’une autre bénévole.
Depuis deux ans, pour les raisons sanitaires que vous connaissez et pour des raisons médicales personnelles, la région n’a pratiquement pas eu d’activité. Cependant, la reprise de l’activité périscolaire est prévue pour début novembre 2021. J’espère que les expos régulières comme: Dourdan – Orléans – Gien – Tigy – Beaugency pourront reprendre au plus vite. »

Vice Président : André Bénéteau – CAM 1524   (19)

Animateur de la région Nouvelle Aquitaine.    « Le MECCANO ayant bercé mon enfance de fils unique, j’y suis revenu au moment de la retraite en 2006, car, ayant une vie professionnelle intense, j’avais mis ma passion en veille. N ayant plus de pièces, j ai contacté Jean Max ESTEVE , Jacques PROUX et Jean Stéphane CHAPPELON qui m ‘ont convaincu d adhérer au C.A.M. dont je ne connaissais pas l’ existence. J’y ai rencontré beaucoup de sympathie, ce qui m’a conduit à animer des régions (AULIDEL puis AQUITAINE ) puis a accepter un mandat d’administrateur proposé par J.M.E. Je souhaite continuer a apporter des idées, prévoir des initiatives et contribuer à forger un esprit d’équipe et convivial indispensable à l’essor de notre club qui ne pourra que progresser. »

Secrétaire : Olivier Depardieu – CAM 1306   (06)

 Animateur de la région PACA.  « 37 ans, passionné de mécanique (Je suis garagiste), j’ai découvert le Meccano vers 10 ans. Un jour, mon père m’a ramené d’une déchetterie, un énorme lot de pièces rouge/vert avec des pièces que je ne connaissais pas jusqu’alors ; Ma soif de construction est devenue plus grande !
Un document reçu dans un colis contenait les coordonnées de Maurice Perraut. Du haut de mes 13/14 ans, je l’ai contacté, à sa grande surprise. Mis en relation avec Dino Fieni, une belle aventure commença, avec de belles rencontres comme celle de Willy Dwulf.
Encore mineur, le club a du créer la cotisation Jeune pour que je puisse adhérer et ce fut Maurice Perraut lui même qui me remis ma carte.Ma première exposition fut celle de Valras en 2001.j’y ai vu des modèles superbes, mas aussi des boites et coffret magnifiques. Là, le virus de la collection me prend.
2015, j’organise l’exposition internationale à Vence, puis je crée une association pour susciter la passion du Meccano chez des jeunes.
Plein de rêves et des projets encore plus fous à venir … »
Contact :
22/24 boulevard impératrice Eugénie
06200 Nice – 06 20 10 67 52 – odepardieu@gmail.com

Trésorier : Maurice Roussel – CAM 1225   (01)

« Le Meccano ne m’a pas quitté depuis mes 6 ans. Je collectionne les boîtes uniquement à partir de 1954, ainsi que les boîtes actuelles qui ne sont pas vendues en France, et je construis. J’ai participé en tant qu’exposant, à ma première exposition internationale du CAM à Compiègne, avec mon frère Didier. Depuis nous avons participé à presque toutes les expositions et présenté de nouveaux modèles dans le thème de l’année, avec quelques modèles primés. Je participe régulièrement aux réunions de notre groupe régional (RAN) ainsi qu’aux différentes expositions organisées sur la région.
Je construis plutôt des véhicules de toutes tailles, des grues et des modèles de démonstration pour permettre aux enfants, et quelquefois aux moins jeunes, de comprendre certains mécanismes. Et je construis aussi des modèles en Lego Technic.
Je suis arrivé à Civrieux en Dombes, petit village de l’Ain, en 2015. J’y ai monté une ludothèque. J’ai animé un atelier Meccano à l’école dans le cadre du T.A.P. à raison d’une heure par semaine, avec les enfants du CE1 au CM2, pendant un an. J’anime un club Jeux de construction au sein de la ludothèque (Meccano et Lego Technic), chaque semaine. Depuis 2019 je suis le trésorier du Club. »

Les autres administrateurs :

Philippe Antoine – CAM 0566   (63)

Animateur de la région Auvergne, Animateur référent des stands enfants lors des expositions nationales.   « Je suis au CAM depuis 1977, après avoir la lecture d’un article MECCANO écrit par un membre du CAM dans le magazine « SCIENCES ET VIE ». J’ai découvert la passion du MECCANO très jeune dès le primaire. Suite à 6 mois d’absence pour maladie, à dix ans je jouais principalement au MECCANO. J’ai investi mon premier salaire dans la boite 9a, pour obtenir la boîte N°10; c’est l’objectif de la plus part d’entres nous. Après 5 ans de suspension, suite à un nouvel accident en 1986, je reprends le MECCANO. Depuis la motivation est revenue, avec la réalisation d’un portique de manutention du charbon. A Aniche en 2009, je ressens le besoin de me tourner vers une animation pour les enfants. En 2010, au Puy en Velay,  je reçois des encouragements de la part des collègues pour concevoir un véritable atelier pour les enfants l’année suivante. De retour à la maison, j’y réfléchis. En 2011, je présente un cahier des charges concernant le déroulement des animations. Le bureau valide ce projet. A Saint Marcellin en mai 2011, j’anime le premier atelier. C’est une réussite totale. Depuis je reçois la reconnaissance : des enfants, des familles et ceux des milieux  scolaires ou sportifs. »

Philippe Baudeau – CAM 1880   (56)

Animateur de la région Bretagne. « J’ai adhéré à l’association CAM en août 2012. J’ai tout de suite été intéressé par la qualité des documents reçus et qui m’ont ainsi amené à découvrir l’exposition de la Ferté Macé. C’est à ce moment-là que j’ai fait un peu par hasard la connaissance de Jean Tresson et de sa femme. Nos échanges pleins de nostalgie mais aussi de perspectives ont été le déclic pour concourir l’année suivante aux Mureaux et depuis à toutes les expositions.
Comme beaucoup d’entre vous le Meccano a été très présent dans mon enfance comme dans celle de mon père auparavant avec les boites venant de Liverpool. La vie professionnelle a ensuite pris largement le dessus mais quelques années avant la retraite, le jeu du Meccano s’est manifesté à nouveau quand j’ai expliqué à des étudiants le comportement mécanique d’une poutre en béton armé analogue à celui d’un treillis métallique multiple ainsi que le contreventement des bâtiments industriels en leur présentant les structures correspondantes que j’avais réalisées à l’occasion.
Depuis que je suis retraité j’ai pensé utile de m’occuper de plus jeunes, c’est un peu mon côté pédagogue, en créant en octobre 2014 un atelier Meccano au CEP à Lorient (Cercle d’Education Physique et d’entraide sociale). Depuis cette activité regroupe de manière variable des jeunes de 8 à 14 ans. Certains sont ou ont été adhérents au CAM. »

Jean-Max Estève – CAM 0090   (14)

« 1953 : Noël – Ma première boîte de Meccano, une N° 5 accompagnée d’un moteur universel. 1954 : Première construction, un essuie assiette, de caractère farfelu, je lâchai l’assiette, ce qui me valut une baffe !!!
1970 : Embauchant le matin à 7 heures, les déchets ménager à cette époque étant en vrac à l’air libre, je vis dans une poubelle une boîte de couleur rouge qui attira mon attention, wouah une boîte de Meccano, chouette, et elle est grosse en plus. 1971 : A cette époque on pouvait acheter des pièces détachées à La Samaritaine, la vendeuse madame Lessard, spécialiste en son domaine, avec qui je sympathisai m’appris qu’il existait un club Meccano. 1972 : Par l’intermédiaire de cette personne je fis la connaissance dans les ateliers Meccano de la rue du Maroc, des frères Delalain et de madame Francini. Les trois étaient les monteurs des modèles des vitrines de Noël.
1977 : J’entre au Club des Amis du Meccano. 1982 : Je fais la connaissance de Maurice Perraut, fondateur du CAM. 1994 :.Je deviens administrateur du CAM. 2008 : Je suis nommé secrétaire du CAM.
2010 : Création de la section Meccano Normandie.  1996, 2013, 2019 : Organise l’Exposition Internationale du CAM. »

Sylvain Muller – CAM 1801   (57)

« Originaire d’un milieu de mineurs modeste, mon premier MECCANO a été la boite N°1 , de couleur bleue et or des années 1960. Les années suivantes mes parents m’ont offert les boites suivantes à savoir 1A 2A et 3A, ce qui fait que j’ ai terminé ma période enfant avec l’ équivalent d’ une boite N°4.Les études m’ont orienté vers le diplôme ingénieur bâtiment, et lors du démarrage de ma carrière j’ ai eu l’ opportunité de toucher à la charpente métallique, quel bonheur créer des pièces, les assembler sur chantier pour en faire au final un bâtiment, assembler des pièces avec des boulons pour faire un ensemble cohérent comme avec le MECCANO. Donc durant des années j’ ai calculé et conçu des MECCANO à une échelle plus grande tout simplement, et le MECCANO est resté toujours en arrière-plan dans mon esprit. Et en 2009 j’ ai fait des recherches internet sur le MECCANO, en tombant sur le site du CAM, j’ ai franchi le pas spontanément pour l’ abonnement.
Ensuite ce fut l’engrenage , repéré par Jean-Max car habitant près de la Ferté-Macé, ma première mission fut la restauration de la Grue Type SM4 qui avait été offerte au musée du jouet de la Ferté-Macé. Cette grue a été exposée durant la nuit des musées en 2011 et ensuite remise au musée.
Depuis mon inscription au CAM, j’ ai toujours suivi les activités comme les expositions internationales et même du périscolaire durant deux ans en Alsace. Je suis rentré au conseil d’ administration en 2016 et j’ ai accepté le poste de vice-président en 2017. »

Aubin Fanard – CAM 1197  (Belgique)

 Relecture du magazine.  « J’ai commencé l’aventure Meccano vers 1958 avec une boîte n°1 anglaise. De proche en proche, une boîte 4, puis des boîtes complémentaires pour atteindre une boîte à mi-chemin entre une 8 et une 9, avec plusieurs moteurs, la boîte de pièces électriques A, la boîte d’engrenages et de mécanismes. Les études et le début de la vie professionnelle ont créé une pause au début des années 80; j’ai alors recommencé à construire; je préfère les modèles modestes avec de beaux mécanismes et des engrenages en quantité suffisante.
Je suis devenu membre du CAM vers 1998. Je n’ai commencé à participer activement au club que vers l’an 2000, après avoir rencontré Jean-Max qui m’a « enrôlé ». J’ai alors acquis mes premières boîtes de collection. On m’a ensuite demandé de m’occuper des concours de l’exposition annuelle, ce qui consiste essentiellement à comptabiliser les votes. Il y a déjà quelques années, des membres du comité ont souhaité que je me présente comme candidat au comité et à ma grande surprise, je fus élu.
Le club est avant tout un groupe d’amis qu’on est heureux de retrouver, même si pour beaucoup, on ne se voit qu’une fois l’an, lors de l’exposition annuelle ! Finalement, le Meccano n’est qu’un prétexte pour des activités fort conviviales… »

Marc Leroy – CAM 1857   (80)

Animateur de la région Hauts de France – Co-administrateur du nouveau site Internet – Modérateur (Marc80) sur le forum Meccanocreations.fr.    « Le Meccano a bercé mon enfance. Au moment où l’on commence à penser à la retraite, un lot de vieux Meccano chiné en « réderie » m’a remis le pied à l’étrier. Depuis, beaucoup d’autres l’on suivi. Je me suis lancé dans la restauration de pièces pour construire les modèles. 2012 :  je découvre le CAM grâce à un sur un forum aujourd’hui disparu et m’y inscris. 2014 :  trouvé un flyer traînant chez mon coiffeur, et dans une expo de modélisme, je rencontre 2 CAMistes passionnants, dont le futur créateur de la « grue de notre enfance ». J’attrape de virus du partage en exposition et du plaisir de voir les yeux des enfants qui brillent. Depuis 2018, sur les hauts de France,  près  de 25 expositions avec une équipe  de passionnés devenus des amis. 2021, Nouvelle aventure  : Contribuer à donner au CAM  un nouveau site plus moderne et participer à la gestion de l’asso. Ancien automaticien et informaticien, j’adore animer mes modèles avec ‘Arduino. »

Jean -François Vincent – CAM 0707   (81)

 Co-administrateur du nouveau site Internet – Relecture du magazine.   « Comme beaucoup d’entre nous, un jour j’ai retrouvé « ma » boîte n°6 (que mes parents m’avaient achetée en trois fois, au moins !) au grenier. Elle y est restée un certain temps ; puis j’ai découvert le CAM : il y avait une superbe affiche sur la vitrine de Central Trains à Paris. J’ai adhéré rapidement, et j’ai découvert une bande de copains pas tristes, et même quelques amis, puis j’ai proposé mes services comme «correcteur»  de la revue, (qui en avait besoin !) puis comme trésorier (de 2009 à 2016). Je suis toujours correcteur de la revue, et maintenant co-administrateur du site Internet. A part ça, mes compétences comme constructeur ou collectionneur sont très limitées !

Les Animateurs régionaux :

Vous les trouverez  En Régions !

D’autres passionnés impliqués :

Bernard Garrigues – CAM 0254   (02)

Relations avec Meccano – Ancien président.« Grosse déception, en rentrant de l’armée : mon père avait donné « notre » Meccano, (à moi et mon frère Jean), au fils d’un de ses copains., L’idée de m’y remettre m’est venue quelques années plus tard, en voyant mon petit beau-frère bricoler son meccano. Je devais être prolixe, Noel 80, je reçois une boite 8 et 8x (les plus grosses boites disponibles dans Soissons …). Ce fut l’élément déclencheur, pour une longue passion. Je recherche par annonces des pièces et des boites, puis, je rencontre un collectionneur, inscrit au Club († Jean Laurent) …et un autre non inscrit (Michel Bréal).
Le CAM, exposant au salon de la maquette au CNIT, j’y fais une visite. Je découvre le stand, avec des magnifiques pendules, fonctionnant… comme une horloge… qui m’ont fortement impressionné, mais aussi, m’ont donné une fausse idée du Club. Après une brève rencontre avec l’exposant, je suis reparti avec l’idée que le Club était réservé aux constructeurs de haut niveau, et aux collectionneurs … Moi, avec ma petite Poclain et un chantier transportant automatiquement des billes, je me suis senti « tout petit ». Le CAM ne semblait pas être pour moi …
Jusqu’à un dimanche matin de 1982, où un coup de téléphone de †Jeannot Buteux, m’a fait découvrir une autre vision. Une heure de conversation  et je me suis promis d’aller en « visiteur » à l’expo de Dreux, quelques mois après. Émerveillement devant les modèles, rencontres, échanges, achats, découverte de meccanomen de ma région …et là, bien sûr …je me suis empressé de m’inscrire au CAM !!!
Expo 1983 Brioude : j’exposais pour la première fois : ma petite Poclain, qui a eu un petit succès, puisque †Claude Semblat, un constructeur de ma région, rencontré à l’expo, me l’a empruntée pour la copier. Et la suite ? Ce fut un très longue histoire d’amitiés …et de pur bonheur !!!! »

Claude Gobez – CAM 0072   (95)

Administrateur de l’ancien site – Ancien président. « Ma première boite Meccano n° 3 pour Noël 1950. Activités Meccano très variés (problèmes de famille). Reprise du Meccano en 1970. Récupération de ma boite n° 3 en très mauvais état.
Entrée au Club en 1976 sous le n° de CAM 72. Première exposition visité en 1977 à Nancy. Rencontre de mon maitre en horlogerie † Georges Gombert CAM 27 et un voisin Claude Lerouge CAM 19. Exposant de 1978 à 2019. divers modèles de pendules, d’horloges, des échappements divers. Exposant à divers manifestations régionales.
Administrateur en 1982 désigné à Dreux. Jusqu’en 2000. Secrétaire par intérim pour la rédaction du magazine n° 18 en 1983.Organisateur de l’exposition internationale au Bourget en 1981. Organisateur de la première et deuxième réunion de section (qui n’était pas encore créer) et de bureau du conseil d’administration du Club en 1983 (11 adhésions) et 1984 (7 adhésions) à l’occasion d’un stand pour représenter le Club, au salon de la maquette au CNIT à la Défense (92). Premier Atelier jeunes du Club au Collège de Bouffémont en 1999.
Vice-président de 2000 à 2004. Président du Club des Amis du Meccano de 2007 à 2012. Webmaster du site du Club de 2012 à 2021.
Depuis 1982 créateurs de 24 notices au profit du Club, éditeur, assemblage, expédition et responsable des notices du CAM (assemblage expédition actuellement réalisé par le secrétaire Jean Max Estève). Réalisation de l’index alphabétique du Magazine. Avec la participation de Jean-Pierre Veil pour l’index thématique. L’odeur du papier. (notices du CAM et les produits dérivés). Réalisation du désign de couverture de l’annuaire de 2005 à 2014. Contrôleur des comptes du Club. »

 Jean-François Nauroy – CAM 1332   (78)

Rédacteur en chef de la revue du CAM

 

 

Jacques Vuye – CAM 1557   (46)

Graphiste pour le site et la revue.

 

 

 

Membre du CA nous ayant quitté début 2022 :

Jean-Claude Brisson – CAM 1273   (94)

Relations avec Meccano.  « En 1937, j’ai débuté le Meccano à 5 ans lorsque ma grand-mère m’a ressorti la boîte de Meccano nickelé N°3 que mon père avait reçu en 1917. J’ai arrêté lorsque les études et le scoutisme ont occupés tout mon temps. Ayant eu 2 filles, le Meccano fut abandonné jusqu’au jour de 1998 où une de mes petites filles me dit : « pour Noël je voudrais un Meccano car on peut tout faire en Meccano ». Sa sœur et ses 2 cousines demandèrent aussi du Meccano et je passais les mercredis alternativement à les aider à faire des modèles de grues ou des grandes roues pour leurs Barbie. A cette époque les vrac de Meccano ne coûtaient que quelques dizaines de francs dans les brocantes et je constituais rapidement un gros stock de pièces, souvent du nickelé en parfait état. Mais le virus m’avait atteint et je me remis moi-même au Meccano. En 1999, je découvris Jean Max en cherchant un vendeur de pièces détachées et très vite il me persuada d’adhérer au CAM. Lors des réunions du premier lundi du mois, je pris l’habitude de venir chaque fois avec un nouveau modèle, faisant « l’équilibre entre le nickelé et les pièces actuelles » (Bernard). Mes amis du CAM m’incitèrent à publier ces modèles dans notre magazine. J’ai toujours eu de bons contacts avec l’équipe Meccano. J’ai fait des modèles pour le « Meccanolab » et Bernard Guittard me demanda de présenter ma candidature au CA lorsque Bernard Garrigues se retira. A la demande de Meccano J’ai fait de nombreux modèles et dernièrement en Meccano junior. J’en fais aussi avec mon arrière-petite-fille de 3 ans CAM 2265. »